Il était une fois un communicant qui émit ses premières vocalises dans une chambre arlésienne de L’Hôpital Joseph Imbert à deux pas de celle de l’illustre Jeanne Calmant. Confrontés à la sempiternelle problématique du choix du prénom, mes parents se lancèrent dans une démarche de branding et trouvèrent la réponse à leur questionnement à la page 37 du dictionnaire des prénoms réédité aux éditions Larousse en janvier 1990 : Cyril, suivi de mon patronyme : COUVREUR, identité sous laquelle je vis aujourd’hui.

Passionné par la mode et l’univers du luxe, je suis un fan inconditionnel de Coco Chanel. Des créations de Paul Poiret à celles de Yohji Yamamoto sublimées par les traits de Kate Moss ou Nathalie Portman saisis sur les pellicules de Patrick Demarchelier, Annie Leibovitz ou David Lachapelle, chacune est pour moi une authentique oeuvre d’art. En parallèle, je parcours les expositions telles celle d’YSL au Petit Palais, je relis “L’Irrégulière” d’Edmonde Charles Roux et songe à Mamie Blanche dessinant pour Balmain et Christian Dior.

Je suis aussi très attaché à la publicité. Enfant, comme tout ceux de ma génération, je trouvais que « Maurice poussait le bouchon un peu trop loin », que « Martine pouvait se brosser » et que la marmotte emballait très bien le chocolat ! Plus tard, « le baiser, le sourire et le N°5 » de Nicole Kidman devint ma référence tout comme Eva Green courant dans le métro parisien en robe Dior pour Midnight Poison. Aujourd’hui je voyage encore au côté de la panthère de Cartier pour réécrire l’Odyssée.

VISITER LE SITE : www.cyrilcouvreur.fr

contact plan du site portfolio presentation

Cyril Couvreur
DESIGN7.9
ERGONOMIE7.2
CRÉATIVITÉ6.6
CONTENU4.9
6.7Note Finale
Note des lecteurs: (21 Votes)
6.7

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.